You are here
Home > Actualités >

Informations SNRLA

Sollicité par la presse locale, Karl Misse a rencontré Yvon Enaud (Ouest France) et Simon Mauviel (L’écho de la presqu’île) pour répondre aux interrogations concernant l’avenir du Saint-Nazaire Rugby.
Karl a souhaité que la communication du club soit présente à son interview.
En présence de Christophe Gaudou, il a renouvelé ce qui a été dit lors du CA du mercredi 9 Mars, à savoir  :

Que le CA a été organisé pour qu’il présente son nouveau projet pour le SNRLA .
Qu’il ne l’a pas fait pour raison administrative (Il voulait un vote du CA ) pour lui donner les pleins pouvoirs afin d’analyser le bilan actuel du Saint-Nazaire Rugby.
La gouvernance du club n’ayant pas souhaité ce vote, il n’a pas présenté son projet.

Face aux questions des journalistes, il a précisé qu’il avait effectivement un projet avec des investisseurs, mais qu’il ne pourrait le dévoiler que lorsqu’il aura pu évaluer de façon précise la situation du club (financière et sportive).
Il n’a pas voulu juger la gouvernance actuelle, souhaitant quand même avoir sa confiance pour reprendre la suite.
En insistant sur le fait qu’il était important de ne pas perdre trop de temps pour préparer la saison prochaine et rassurer les joueurs et le staff, mais aussi les administratifs et tous les licenciés du club, ainsi que les supporters et bien sûr les partenaires.

Karl Misse précisa sa volonté d’avoir l’autorisation du CA pour avancer, que les pleins pouvoirs ne voulaient pas dire prendre la présidence aujourd’hui, sur le fait qu’il ne serait président qu’en cas de vote favorable lors de l’AG.
« C’est un peu comme un salarié qui demande à son patron l’autorisation d’exploiter des informations sur l’entreprise ou il travaille. »

Aux questions sur le sportif, il a répondu qu’il était encore prématuré pour pouvoir y répondre.

La communication du club doit être précise et factuelle, plutôt que de laisser libre court à des interprétations inexactes.

Il nous a été nécessaire de relater les grandes lignes de l’interview.

C’est dans ce but que nous le publions sur le site.

Share
Top